Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2013

Jean-Baptiste Willermoz : "Ce n’est pas la religion et ses saints mystères que la plupart des chrétiens croient et professent"

Le veau d'or (c. 1700) d'Antonio MOLINARI.jpg

« Ce n’est pas la religion et ses saints mystères que la plupart des chrétiens croient et professent ; c’est l’idée fausse et peu réfléchie qu’ils s’en sont formés. Ce ne sont pas les rites mystérieux et les cérémonies virtuelles de la religion que les superstitieux pratiquent et vénèrent ; ce sont les faux préjugés, l’affection idolâtre pour une multitude d’actes et d’oraisons apocryphes que l’erreur, l’ignorance et le charlatanisme ont enfantés et qu’une crédulité aveugle a propagé. De même ce n’est pas la religion, ses mystères et ses cérémonies virtuelles que la plupart des incrédules méprisent et blasphèment, c’est l’absurdité des causes qu’ils leur attribuent et les fausses interprétations qu’ils leur donnent. Leur ignorance absolue des vérités chrétiennes, leur inaptitude complète à les concevoir par eux-mêmes ; les faux systèmes qu’ils ont conçus sur Dieu, l’homme et la nature actuelle ; leurs passions et leurs vices sont les seules causes de leur inconcevable aveuglement. Je dis aux premiers : ce n’est pas précisément ce que je crois qui est l’objet de votre foi crédule et opiniâtre ; et aux autres : Ce ne sont pas les grandes vérités que le vrai chrétien croit et professe qui sont l’objet de vos blasphèmes et de vos mépris. Heureux dans votre ténébreuse ignorance, que ce ne soit pas la vérité même que vous profanez et la lumière éternelle que vous foulez à vos pieds ! »


Jean-Baptiste Willermoz, Mes pensées et celles des autres, BM Lyon (Ms 5476)

Les commentaires sont fermés.